Comment le champagne est-il fabriqué ?

Le champagne est un vin naturellement pétillant produit selon une méthode traditionnelle, appelée cuvaison, dans laquelle le vin est fermenté en bouteille. Ce processus dure entre 3 et 18 mois (ou plus) et il est appelé méthode champenoise.

L’élaboration du champagne

Processus de fabrication du champagne
©aveineparis

Le champagne est élaboré par la fermentation du moût de raisin. Le moût de raisin doit être âgé d’au moins 3 ans. Les raisins sont pressés et le moût passe ensuite dans une cuve avant d’aller dans la cuve de fermentation. Le moût est alors mélangé à de la levure, du sucre et des nutriments de levure. Il est ensuite mis en bouteille dans une cuve appelée remuage. Celle-ci est ensuite tournée par un bras mécanique. C’est dans cette même cuve que les bulles sont insérées (à partir d’un bouchon de méthode champenoise) puis bouchées (le bouchon est recouvert d’une feuille ou d’une cage).

Les bouteilles sont ensuite prélevées et placées sur un support pour qu’elles se déposent. Cela prend normalement entre 8 et 18 mois jusqu’à ce que le champagne soit « mûr ». Une fois que le champagne est « mûr », un processus de « re-fermentation » se produit. Ce processus a lieu dans une cuve spéciale appelée cuve de remontage. S’il est laissé trop longtemps dans cette cuve, le champagne devient sur-aéré.

C’est alors que des bulles se forment à la surface du vin. Cela n’est pas bon pour le goût du champagne. Il est donc nécessaire de trouver un juste équilibre.

Processus de fabrication du vin de Champagne

Après avoir trié et écrasé les raisins, le jus est pressé pour obtenir un moût ou un liquide. Le moût est transféré dans une cuve de fermentation (le moût sans levure est appelé mostillage).

À ce stade, on ajoute du sucre afin que les levures puissent être ajoutées au moût. Une fois que le moût a atteint un niveau de sucre spécifique, la levure est ajoutée pour induire la fermentation.

Celle-ci dure entre 2 et 6 semaines, selon la température de la pièce, la variété de vin et le degré d’alcool souhaité. Le processus de fermentation ne se déroule de manière significative qu’une fois la levure ajoutée.

La levure transforme le sucre du raisin en alcool qui est emprisonné dans le jus de distillation. La fermentation suit deux processus :

Support repos bouteilles de champagne
  1. – Le premier processus est une fermentation alcoolique ; l’essentiel de l’alcool est produit à ce stade, à condition que la température soit suffisamment élevée.
  2. – Le second processus est une fermentation lactique, qui produit un arôme spécifique et est essentiel pour le goût du vin.
À lire aussi   Tâche de vin : Comment l'enlever ?

La seconde fermentation

La seconde fermentation contribue à l’essentiel de la teneur en sucre et en alcool du champagne. Ce processus se déroule dans la bouteille.

Le processus de seconde fermentation est le résultat de la seconde fermentation qui se produit dans la bouteille.

Le processus de fermentation lactique se produit 4 à 6 semaines après la première fermentation alcoolique courte. Au cours de ce processus, le sucre final contenu dans le vin est ajouté au champagne.

Tout comme le processus de première fermentation, le processus de seconde fermentation se produit également dans les bouteilles. Ce processus ne se déroule pas de la même manière que le premier.

Le deuxième processus de fermentation est le résultat d’une intervention humaine et est plus long et plus compliqué. Au cours de ce processus en deux étapes, le champagne subit une fermentation lactique et le sucre final est ajouté au vin.

La deuxième fermentation se produit lorsque la bouteille est stockée sur le côté. Les bouteilles sont stockées verticalement pendant le processus de première fermentation. Lorsque les bouteilles sont stockées sur le côté, la pression créée par le poids des bouteilles peut déclencher la seconde fermentation.

Dégorgement du Champagne

Dans le processus de cuvaison, les lies sont retirées juste avant le dégorgement, lorsqu’un casier de remuage maintient les bouteilles en position, le goulot de la bouteille pointant vers le bas. Le vin est doucement versé, laissant les lies derrière lui.

Les champagnes sont ensuite mis en bouteille dans des caisses ou des casiers en bois spéciaux pour le vieillissement du vin.

Découvrez le dégorgement du champagne en vidéo !

Quels sont les caractéristiques du processus d’élaboration du champagne ?

Avant de mettre le vin en bouteille, on ajoute du sucre au vin, c’est ce qu’on appelle le dosage. Processus d’élaboration du vin de Champagne

Le dosage joue un rôle essentiel dans la production du champagne. Il permet au vin de rester frais et pétillant dans la bouteille. L’ajout de sucre élimine les sucres fermentescibles, éliminant ainsi la possibilité que le champagne fermente en bouteille.

Afin d’éliminer les sucres fermentescibles du vin, le sucre est ajouté au cours du processus de première fermentation, avant l’ajout de la levure.

Ce processus s’appelle « le dosage ». La quantité de sucre ajoutée lors du dosage varie de 0 à 30 grammes par litre.

Les vignerons champenois utilisent un dosage de sucre pour obtenir un minimum de 2,5 grammes de sucre résiduel dans le vin. Le sucre résiduel est nécessaire pour équilibrer l’acidité, qui est une caractéristique du champagne.

À lire aussi   Le vin rouge est-il bon pour la santé ?

Le dosage est directement proportionnel à la quantité d’alcool que le vin contiendra. Une plus grande quantité d’alcool signifie une plus grande quantité de sucre dans le vin. Plus la quantité d’alcool dans le vin est élevée, plus le vin de champagne obtenu sera doux.

star

Découvrez ici d’où viennent les bulles du champagne

La teneur en sucre peut également être augmentée par un procédé appelé surdosage, au cours duquel du sucre brut (également appelé sucre) est ajouté au vin.

Un sur-dosage peut être utilisé pour produire un vin plus doux. Toutefois, cette méthode est rarement utilisée. Le surdosage n’est utilisé pour l’élaboration du champagne qu’au cours de la deuxième fermentation, lorsque la fermentation lactique se produit.

Au cours de cette étape, la bouteille est tournée. Le poids de la bouteille est transféré d’un côté, ce qui crée une pression sur le vin. Cette pression expulse le dioxyde de carbone (CO2) du vin, ce qui lui donne une apparence plus douce.

Le vin est ensuite mis en bouteille. La fQuelle est la différence entre « champagne » et « vin mousseux » ?açon dont les bouteilles sont placées dans la caisse (appelation) et la façon dont elles sont stockées pendant le vieillissement jouent également un rôle important dans la qualité finale du vin.

Quelle est la différence entre « champagne » et « vin mousseux » ?

La différence est que le champagne doit être produit dans la région de Champagne, en France. Pour être appelé champagne, il doit contenir un minimum de 15 % de vins (appelés vins de base) issus des trois principaux cépages que sont le pinot noir, le pinot meunier et le chardonnay. Les vins mousseux peuvent être produits dans n’importe quel pays, à condition qu’ils soient produits de la même manière que les vins mousseux produits dans la région de Champagne en France (méthode champenoise).

verre de champagne

Laisser un commentaire