D’où viennent les bulles du champagne ?

D’où viennent les bulles du champagne ? Qu’est-ce qui fait que les bulles s’élèvent dans le liquide et se rassemblent pour former une mousse ? Ces questions et d’autres encore ont fait l’objet de nombreuses études scientifiques au cours des siècles. Au début, sans l’invention du microscope, ceux qui examinaient les bulles concluaient qu’il s’agissait « d’air dans l’eau » ou « d’air dans le vin« . Ce n’est que vers l’époque de Louis XIV que l’existence de minuscules organismes dans les bulles de vin mousseux a été reconnue. La découverte a été faite par le Français Raoul-Auger Feuillet, qui a mis au point un microscope suffisamment puissant pour voir ce qui se passait à l’intérieur des bulles.

Le dioxyde de carbone pour former les bulles du champagne

Le gaz et donc la formation de bulles du champagne provient du dioxyde de carbone. Il permet de préserver la fraîcheur des aliments et des boissons plus longtemps.

Le problème est que le gaz est plus lourd que l’atmosphère qui entoure le liquide dans la bouteille, il a donc tendance à couler et à s’accumuler dans le liquide. Pour s’assurer que le dioxyde de carbone ne descend pas trop bas et ne rend pas le champagne plat, les producteurs de champagne contrôlent soigneusement la quantité de gaz qui entre dans la bouteille.

Puisque les producteurs de champagne sont si soucieux de garder le champagne pétillant, ils doivent l’expédier avec soin.

Lorsque le champagne est expédié, il est généralement emballé à plat dans des glacières placées dans des caisses métalliques. Il est également conservé sous vide.

Bulles du champagne

Comment mettre le gaz dans les bouteilles ?

Pour remplir les bouteilles avec la boisson pétillante, les bouteilles sont remplies lentement sous pression. Le gaz de l’atmosphère est utilisé pour pousser le dioxyde de carbone hors de la bouteille. Dans le même temps, le gaz présent dans la bouteille le remplace et repousse l’air qui s’y trouvait. Les bouteilles sont ensuite remplies, scellées et bouchées.

Cependant, le gaz contenu dans la bouteille n’a aucun moyen de s’échapper. Le dioxyde de carbone a été repoussé par le gaz de l’atmosphère. Le bouchon qui retient le gaz dans la bouteille l’empêche également de s’échapper. Le résultat est que le dioxyde de carbone s’échappe du liquide et forme la couche de bulles qui fait du champagne la boisson de choix pour de nombreuses occasions spéciales.

À lire aussi   Comment déguster un vin ?

Laisser un commentaire