Qu’est-ce qu’un second vin ?

 Il existe de nombreuses définitions, selon lesquelles chacun serait différent, mais il y a une constante : comme son nom l’indique, le second vin est un vin qui est fait pour être vendu au grand public et qui ne sert pas à diluer des marques plus célèbres. La grande majorité des seconds vins sont des vins jeunes issus de vignobles à faible rendement appartenant à des domaines viticoles célèbres, qui portent généralement le nom de l’appellation dont ils sont issus.

Quand et comment les seconds vins sont-ils apparus ?

Historiquement, la raison pour laquelle on fait des seconds vins était que les meilleurs raisins étaient réservés pour être utilisés dans le premier vin. Alors que le premier vin attire toute l’attention, le second vin reste spécial.

Les seconds vins ne sont pas nouveaux. Les moines cisterciens, par exemple, avaient leurs propres seconds vins depuis le début du Moyen Âge, un prédécesseur précoce de ce que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de vins d’appellation. Lorsque l’utilité des seconds vins est devenue évidente au XVIIIe siècle, de nombreux vignobles ont commencé à produire leurs propres vins destinés à être vendus au grand public, plutôt que de servir de matière première à des vins plus connus.

histoire second vin

Comment fait-on un second vin ?

Alors que le premier vin d’une année donnée peut être élaboré dans les meilleures années, lorsque les raisins sont au maximum de leur maturité, le second vin est généralement élaboré dans les années où les raisins sont légèrement moins mûrs, mais peut-être plus pluvieux. Le résultat est que les vins sont similaires, mais qu’ils peuvent varier légèrement.

Si vous regardez l’étiquette, vous verrez que le millésime d’un second vin est généralement imprimé en caractères plus petits, en italique, que l’année du premier vin.

Où sont produits les seconds vins ?

La quantité de seconds vins disponibles aujourd’hui est tout à fait étonnante et un nombre croissant de personnes se précipitent pour les acheter et les goûter à la moindre occasion. Cela est dû au fait qu’ils sont d’un prix raisonnable et que, dans de nombreux cas, ils peuvent provenir de certaines des régions les plus prestigieuses du monde.

En Europe, il existe des centaines de seconds vins, mais la Bourgogne, Bordeaux et la Toscane se distinguent par la qualité de leurs raisins et de leurs établissements viticoles. Deux célèbres seconds vins du Piémont, par exemple, sont le Roero Arneis de la cave Gaja et le Dolcetto d’Alba de Vietti.

À lire aussi   Les sulfites : c'est quoi ?

La Californie est un autre bon exemple de seconds vins, comme ceux de Beaulieu Vineyard, Murphy Goode, Broquel et Hall qui sont tous élaborés à partir des cépages de référence de la région, le Cabernet Sauvignon et le Chardonnay.

Existe-t-il d’autres types de seconds vins ?

Si la plupart des gens pensent que les seconds vins produits dans des régions comme la Bourgogne sont supérieurs, d’autres régions produisent également des seconds vins exceptionnels. Les vins Barolo et Barbaresco du Piémont, par exemple, sont presque toujours des seconds vins.

Les seconds vin
©wikipedia

Laisser un commentaire