Pourquoi peut-on trouver du dépôt dans le vin ?

Retrouver du résidu dans le fond de son verre de vin est une expérience qui peut être assez désagréable et que tout bon amateur de vin à déjà vécu au moins une fois. Pourtant, beaucoup ne savent pas pourquoi ce phénomène se produit. Dans cet article, nous examinerons cet état de fait et expliquerons pourquoi vous pouvez parfois trouver des résidus, appelés aussi dépôt, à l’intérieur de votre bouteille. Nous verrons également ce qu’il convient de faire pour éviter ce dépôt.

Pourquoi certains vins produisent du dépôt ?

Qu’est-ce que le dépôt du vin ? En général, le dépôt dans une bouteille de vin est causé par la dégradation de certains éléments du vin, et notamment des tanins. Ceux ci sont des composés polyphénoliques responsables de la saveur aigre et astringente de la boisson. Lorsque l’oxygène pénètre par le bouchon, ces composants peuvent réagir avec lui. Il résulte de cette réaction l’apparition de particules plus lourdes qui finissent par se précipiter au fond, formant ce que nous appelons le « dépôt ».

Ce phénomène est plus fréquent dans les vins plus âgés, et notamment ceux qui ont entre 10 et 20 ans. En effet, ceux-ci ont été conservés suffisamment de temps pour que ces réactions chimiques particulières se produisent.

Bien que la découverte d’une dépôt dans son verre ou dans sa bouteille ne soit pas une expérience agréable, il convient de noter que tous les dépôts ne sont pas considérés comme mauvais ou préjudiciables. Parfois, certains types de sédiments peuvent en fait renforcer la complexité des saveurs et améliorer la qualité d’un vin. Toutefois, si une quantité trop importante de sédiments s’accumule au fil du temps ou s’ils ont des arômes rebutants, cela peut quand même nuire à la qualité gustative du breuvage.

Contrôlez l’apparition du dépôt dans votre vin en optant pour une cave à vin de qualité. Cliquez ici pour découvrir notre sélection.

Comment reconnaître les dépôts du vin ?

Comme nous venons de l’évoquer brièvement, le dépôt au fond d’une bouteille de vin peut être de fruit de facteurs différents et peut aussi être de natures variées. Voici les différents dépôts que l’on peut rencontrer :

La précipitation tartrique

Le dépôt tartrique que l’on peut trouver dans une bouteille de vin est principalement composé de cristaux de bitartrate de potassium, qui sont naturellement présents dans tous les vins et qui peuvent devenir visibles lorsque le vin est exposé à différentes températures, que ce soit par des fluctuations de température ou par le vieillissement.

À lire aussi   Le salon de Kiwanis à Châteauroux : vin et sourire des enfants

Lorsqu’une bouteille de vin subit une forte baisse ou une forte hausse de température, par exemple lorsqu’elle passe du chaud au froid ou vice versa, ces cristaux peuvent précipiter à différentes concentrations. Ce processus crée ce qui ressemble à un sédiment blanc ou brun jaunâtre qui se dépose au fond de la bouteille. On appelle ce phénomène « précipitation tartrique ».

Bien que ce sédiment n’ait pas d’incidence sur le goût de la boisson, il peut provoquer une texture désagréable lorsqu’il est consommé. De plus, ce dépôt apparaît souvent trouble lorsqu’il est mélangé à d’autres composés comme le glycérol et les terpènes, qui peuvent dégager un arôme aigre. En général, les précipitations tartriques deviennent plus fréquentes avec le temps en raison des réactions chimiques naturelles qui se produisent à l’intérieur de la bouteille pendant son vieillissement.

Précipitation de kieselsol

Ce type de dépôt est généralement causé par les processus de vieillissement de certains types de raisins et il apparaîtra sous la forme d’une couche très fine à la surface au fond de votre verre. Il est également connu sous le nom de « sédiment siliceux ».

Ce dépôt est en effet composé de particules microscopiques appelées « silice colloïdale » et apparaîtra sous une couleur jaunâtre ou beige.

Ce sédiment n’affecte pas le goût de votre vin, mais peut le rendre légèrement trouble. Les précipitations de kieselsol sont principalement dues aux changements de pH à l’intérieur de la bouteille au cours de son vieillissement, ce qui entraîne la séparation de certains composés les uns des autres.

Précipitation de levure

La présence de levure peut parfois être remarquée dans les bouteilles, surtout celles qui ont été stockées pendant longtemps sans être filtrées correctement avant d’être conditionnées. Vous pouvez également remarquer de petits granulés ou flocons qui ressemblent à des grains de sable. Ceux ci sont connus sous le nom de « précipitations de levure ».

La précipitation des levures n’a généralement pas d’effet sur le goût de votre vin. Toutefois, elle peut le rendre trouble et peu attrayant. La meilleure façon d’éviter cela est de s’assurer que toutes les bouteilles sont correctement filtrées avant la mise en bouteille.

Pour éviter la formation de dépôts, il est important de conserver vos vins dans des conditions idéales de température et d’humidité et aussi de les filtrer correctement avant de les boire. Ainsi, toute réaction chimique se produira lentement au fil du temps, ce qui réduira le risque de voir apparaître un sédiment désagréable dans votre verre ou votre bouteille.

À lire aussi   Le Vin en France : Analyse du Décroissance Graduelle de son Appréciation

Laisser un commentaire